Les chaudières RGE à bûches à Colmar, Mulhouse, Strasbourg

Vous souhaitez une source d'énergie locale, verte et renouvelable ?

Les chaudières à bûches distribuent la chaleur par l’intermédiaire du circuit de chauffage central et du ballon d’eau chaude sanitaire. En plus d’être un des combustibles les plus compétitifs du marché, les techniques se sont améliorées ces dernières années et plusieurs innovations ont été apportées aux chaudières bois : apparition de la combustion assistée par ventilateur, séparation de l’air primaire de l’air secondaire, meilleure régulation, doublement de l’autonomie grâce à un plus gros magasin à combustible, et diminution des pertes par rayonnement.

Sur le marché, il y a actuellement 3 catégories de chaudière bûche :

  • chaudières à combustion montante, à combustion horizontale, à combustion inversée à tirage naturel
  • chaudières turbo à tirage forcé 
  • chaudières à hydro-accumulation à tirage mixte 

Les chaudières bois à combustion montante

Les bûches sont empilées dans le foyer sur une grille. L'air primaire de combustion arrive sous le foyer, la flamme monte naturellement et tout le combustible brûle au même moment.

Son rendement global moyen, c’est-à-dire le rapport entre la chaleur fournie par votre chaudière et l'énergie qu'elle consomme pour y parvenir, est compris entre 40 à 60 %.

Les chaudières bois à combustion horizontale

L'air primaire arrivant sur le côté du foyer, le bois sèche avant d'être brûlé, ce qui réduit le taux d'imbrûlés. Le rendement est amélioré et peut atteindre de 50 à 70% en moyenne.

Les chaudières bois à combustion inversée

L'air primaire arrive par le dessus du foyer, séchant les bûches sur son passage. A son arrivée sur les braises, il se mélange avec les gaz de combustion, s'enflamme et atteint des températures de plus de 1000° C. Le rendement global est compris entre 55 et 70%.

Les chaudières bois turbo

Dans ce système qui fonctionne selon le principe de la combustion inversée, l’apport d’air est optimisé et régulé par ventilateur, forçant ainsi le tirage et améliorant la combustion. Ce procédé augmente l’autonomie (jusqu‘à 12h) et réduit les émissions de polluants et la quantité de cendres générée par la chaudière. Son rendement global oscille entre 70 et 85 %.

Les chaudières bois à hydro-accumulation à tirage mixte 

Cette technique consiste à coupler à la chaudière bois, un ballon d'eau chaude (de 1500 à 2 000 litres pour une maison de 100 m²) parfaitement isolé pour stocker le surplus de chaleur généré lors de la combustion d'une charge de bois et de le restituer au moment des besoins même la chaudière arrêtée. Ce procédé augmente le rendement et la longévité de la chaudière

La technique de l’hydro-accumulation permet donc de limiter la contrainte du chargement des bûches : les chaudières bûches ont une autonomie qui varie de 4 heures à plus de 6 heures seulement. L’hydro-accumulation est compatible avec les chaudières à combustion horizontale, inversée ou turbo, et permet d’accroître considérablement cette autonomie.

La diversité de l’offre pour le chauffage au bois étant assez conséquente, pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter, notre bureau d’études thermiques se tient à votre disposition pour tous projets et toutes questions !

 

@Pour retrouver nos principales marques :

 

La Maison Xavier FRUH installe votre chauffage RGE à Strasbourg et Sélestat (Bas-Rhin 67)